Vélib, désespérément vide !

Cette station vélib de la rue du Borrégo dans le XX ème arrondissement est désespérément vide au long de l’année. Non seulement les travaux pour la réaliser ont duré des mois, mais en plus elle prive les riverains de quatre places de stationnement sans permettre aux cyclistes de disposer de vélos.

Rénovation d’un D700 Nikon

Un photographe m’a donné un D700 Nikon en piteux état cosmétique.

Le revêtement extérieur se décollait car avec le temps il avait enflé. Les éléments prennent facilement un à deux millimètres de plus qu’à l’origine et « sortent » de leur logement comme le volet donnant accès à la prise HDMI. C’est un des points noirs des Nikon que la marque peine à corriger au fil des modèles. L’oeilleton de visée était coupé et il manquait le dépoli. On voit sur la photo ci-dessous les pièces qui ont gonflé après plusieurs années de service, notamment le volet d’accès aux prises de connexion, il faut dire que ce D700 a effectué 150 000 clichés, mais qu’en dehors des problèmes signalés son état est remarquable.

Il m’a été impossible de trouver un dépoli spécifique ici en France, condition préalable à la remise en état car je savais par expérience que les pièces de revêtement s’acquièrent facilement via un grand site marchand. Il se trouve que le vendeur en Chine disposait en boutique de tout ce qu’il me fallait, dépoli, revêtement, oeilleton. J’ai passé commande au début du confinement et j’ai reçu les pièces 15 jours après.

J’ai remis en place le dépoli en m’assurant que l’AF fonctionnait bien et de ne pas faire entrer de poussières à cet endroit. Pour l’oeilleton, il est nécessaire au préalable d’obturer le viseur à l’aide du levier à gauche du viseur, sinon l’oeilleton ne se dévisse pas.

Enfin, j’ai enlevé le revêtement qui était hors d’usage et je l’ai remplacé par des pièces neuves. Au préalable il est indispensable de nettoyer le support avec de l’eau écarlate en prenant soin de ne pas en mettre partout car il reste des amas de colle surtout si, comme je le pense, le précédent propriétaire avait recollé ce revêtement. On s’aide d’un petit bout de bois, en l’occurrence un cure-dent en bois.

Voilà le D700 dénudé.
Voici les pièces de revêtement du D700. L’envers est recouvert d’un scotch 3M double face.

Une fois le corps du boîtier nettoyé on peut passer au collage. Parfois c’est délicat, car l’envers des pièces en caoutchouc est revêtu d’un scotch 3M double face dont il faut ôter la protection. On s’avisera de repercer les zones comme celles de la prise à dix broches pour enlever le double face. Par ailleurs, j’ai déjà utilisé ce type de revêtement sur un autre D700 je ne me souviens pas et il me fut nécessaire d’ôter ce scotch et de coller à la colle néoprène. Pour faciliter le collage on appuie avec les doigts sur le revêtement et dans les parties difficilement accessible avec un poinçon arrondi pour ne rien abîmer.

Nota. La plus grosse partie du revêtement identifiable à la partie rouge comporte un ergot qui se fixe dans le logement de la batterie avec une vis. Il convient d’abord de dévisser cette vis avant d’arracher le revêtement.

Et voilà le résultat, il a meilleure allure nonobstant ses 150 000 clichés:

Visière de protection, faite maison

Par ces temps où la protection doit être renforcée je vous propose cette visière de protection facile à fabriquer. Elle est à porter en complément du masque qu’elle ne saurait remplacer. On peut également l’utiliser pour se protéger lors de travaux de bricolage.

Il vous faut:

  • de la baguette plastique, celle que j’ai utilisée provient d’une baguette électrique dont j’ai coupé les bords. Il en faut environ un mètre pour une visière. La largeur est de deux centimètres environ,
  • une feuille de rhodoïd d’environ 30 x 30 en fonction de la taille de votre visage,
  • du gaffer ou de la toile adhésive, des vis…
  • Les outils, cutter, poinçon, support pour découper etc.

D’abord on enlève les bords du couvercle de la baguette électrique et on coupe une longueur comportant une dizaine de centimètres de plus que votre tour de tête. On coupe une seconde longueur environ 30 cm qui supportera le rhodoïd.

On ajuste le tour de tête de manière à faire un anneau. On ne le fait ni trop large, ni trop étroit. On colle avec du gaffer comme indiqué sur la troisième photo. Ensuite, on prépare la visière en fixant le rhodoïd sur la seconde baguette avec du gaffer. L’idéal est de faire ce travail autour par exemple d’une casserole sinon en effectuant ce collage à plat le rhodoïd fait un plis quand on le cintre. Il vaut mieux le cintrer « en forme ».

On perce deux trous par exemple avec un poinçon de couteau et on fixe les vis. Prendre des vis plates comme celles que j’ai employées pour ne pas blesser les tempes.

Remarque: il existe volontairement un vide entre la visière et le tour de tête destiné à écarter le rhodoïd de la face. Dans le cas contraire, la buée est omniprésente, le nez touchant la visière.

Correction de l’horizon en photographie

Depuis longtemps je souhaitais m’attaquer à un problème que rencontrent des photographes, l’horizontalité des sujets. 

Lorsque vous découvrez vos photos, vous constatez que l’horizon penche ou qu’un sujet parfaitement horizontal est incliné. Pire vous vous rendez compte que tous vos sujets penchent du même côté. Les droitiers inclinent à gauche et vice-versa. Il se peut également que lorsque le support n’est pas ferme comme sur un bateau, l’image soit penchée. Le résultat est inesthétique.

Lago Argentino

Comment éviter cela ?

Il existe plusieurs solutions pour y remédier.

  1. D’ abord on peut essayer de se corriger soi-même en tenant correctement l’appareil photo et en se servant du quadrillage du dépoli de visée. Ca devrait fonctionner, sauf que le cadre de visée est parfois petit notamment sur les reflex dotés d’un capteur APS-C  et que le naturel revient au galop. Je me souviens d’une personne qui lorsqu’elle passait la cinquième vitesse sur sa voiture (en haut à droite) avait tendance à bouger le volant de la main gauche vers la droite. De plus, sur les appareils à visée par écran, notamment lorsqu’ils sont tenus à bout de bras, le cadrage est fait sommairement. On vérifie essentiellement que le sujet est centré ou que tout rentre dans l’écran quel que soit le respect de l’horizontalité.  
  2. Pour éviter le plus possible les défauts d’horizontalité il existe depuis longtemps un accessoire sur la plupart des appareils photo élaborés, c’est une aide qui apparaît dans le viseur ou dans l’écran arrière. Cette aide a des noms différents selon les marques, HORIZON VIRTUEL (Nikon) NIVEAU ELECTRONIQUE (Canon, Pentax)  INDICATEUR DE NIVEAU NUMERIQUE (Sony) etc, décrite dans les manuels des appareils. Il existe d’autres types d’aide chez certains fabricants selon les modèles. La fonction s’affiche dans l’écran de visée ou sur le moniteur arrière par la mise en place de curseurs ou de points qui indiquent la bonne horizontalité à respecter. Cet affichage peut être permanent ou à la demande en appuyant sur une touche de fonctions. Il est important de l’afficher car c’est un excellent outil qui réduira vos insuccès. En même temps, il pousse à se redresser soi-même.  Malheureusement peu de photographes même confirmés l’utilisent, j’en ai régulièrement la preuve.
  3. Lorsque le précédent conseil n’a pas été écouté ou que vos images comportent malgré tout un défaut d’horizon, il vous reste à les corriger avec un logiciel de post-traitement. Ils ont tous ou presque cette fonction. Celui que je préfère pour la correction de la ligne d’horizon est FASTSTONE IMAGE VIEWER (1) car c’est celui qui est le plus simple et le plus rapide par rapport à Photoshop moins ergonomique.

Ouvrez FASTSTONE IMAGE VIEWER

Vous affichez l’image que vous voulez corriger

Commande rotation, autres

L’image s’affiche avec une grille de recadrage,

Vous cochez deux cases, recadrage auto et conserver les proportions.

Déplacer le curseur bleu pour régler la bonne horizontalité. Pour encore plus de précision vous avez à droite une petite case permettant de régler arithmétiquement l’inclinaison.

Une fois obtenue, cliquez sur OK.

Et voilà:

Dans tout système il y a des exceptions. Lorsque vous utilisez un grand angle toutes les perspectives sont déformées, verticales et horizontales. Dans le cas la correction dont je traite ici ne s’applique pas ou peu, juste pour corriger quelques excès inesthétiques.