Le duplicateur Nikon ES 2

L’accessoire Nikon ES 2 est une évolution attendue du Nikon ES 1 que j’avais testé dans l’ article ci-dessous. Le ES 1 présentait à mes yeux deux faiblesses, l’absence de blocage du tube étirable (qu’il fallait fixer avec du gaffer) et d’un passe film ou passe diapositives.

https://mlmpages.wordpress.com/2017/05/20/numerisation-des-diapositives-avec-le-nikon-es1-et-un-boitier-nikon-full-frame/

Le ES 2 remédie à ces carences. Le choix doit désormais se porter sur le ES 2 qui remplace avec bonheur le ES 1 dont la vente va progressivement cesser. Il est vendu 159€ sur le site officiel. 

https://www.nikon.fr/fr_FR/product/accessories/nikkor/others/film-digitising-adapter-es-2#related-products

Il faut espérer que dans quelques semaines le tarif aura légèrement baissé. A noter que si le D850 cité dans la page Nikon possède une fonction bien utile d’inversion des couleurs pour les films négatifs, rien n’interdit de se  servir d’autres boîtiers Nikon FX qui n’ont pas cette fonction, voire des boîtiers full frame Canon, Sony, Pentax avec une bague d’adaptation de filetage sur l’objectif.

Publicités

Les guêpes se rendent utiles…

Vous avez tous lu ou entendu ce qui arrive à nos chères abeilles en grand danger.

Nicolas Hulot et Arnaud Montebourg se sont mis ad’accord avec  la communauté des guêpes afin de se lancer dans la production de miel. Premiers pots en octobre 2019. 

La station de Pleine nature de Mandailles-Saint-Julien (Cantal)

MLM_7431crop

Mandailles-Saint-Julien sont deux communes regroupées de la vallée de la Jordanne qui totalisaient en 2015, 191 habitants. En dehors des agriculteurs, il a quelques retraités et des actifs qui travaillent à Aurillac. Il n’y a plus d’école à Mandailles ni à Saint-Julien.

L’activité économique est tournée essentiellement vers l’élevage. Dans le Cantal, le tourisme peine à décoller malgré de nombreux attraits. Quelques aménagements ont été réalisés, pas toujours à bon escient comme celui de la Cascade de Veyrines https://www.flickr.com/photos/24459168@N05/14989650999/in/photolist-oQAmtd-oQzT1B mais la période touristique est courte, aléatoire selon la météo. C’est loin d’être un déferlement  touristique.

La Communauté d’agglomération du bassin d’Aurillac a eu l’idée – elle n’en manque pas – de créer à Mandailles-Saint-Julien une « station de pleine nature » aux contours pompeux. Sans être oiseau de mauvais augure, on peut parier que dans dix ans la station sera fermée. Voici ce que dit la CABA:

https://www.caba.fr/station-pleine-nature/

Cette construction m’amène à faire plusieurs remarques :

  • La commune participe à ce projet à hauteur de 128 800€ soit 674€ par habitant, une paille !
  • La construction, un grand hall, est placée en plein milieu du bourg qui, jusqu’à présent avait été épargné par les aménageurs cantalien, genre Maisons Partout… Vu le type de construction retenu, cela nuira au site d’une manière indélébile.
  • Il suffit de regarder les agences immobilières et Le Bon Coin pour se rendre compte du nombre important de bâtiments à vendre à Mandailles ou dans les alentours. Des solutions alternatives existaient si le besoin de cette station était avéré. Or de mon point de vue le besoin n’est que partiellement justifié. Le bâtiment de la mairie de Mandailles  récemment rénové est sur-dimensionné par rapport à l’effectif de population et aux services qu’elle comprend. Une partie pouvait être dédié à la station de plein air.
  • Cette station, va entraîner des frais de gestion, d’entretien, de personnel, etc.

Mais la remarque principale touche à la dilapidation des deniers publics. Je pense qu’avec de tels projets à 1 400 000€ la réduction des subventions publiques n’est pas encore assez forte pour faire comprendre à nos édiles qu’ils sont manifestement à l’ouest.

Pendant ce temps, le magnifique site du château d’Alleuze dont la direction est signalée à l’entrée d’Aurillac est à l’abandon faute d’entretien, broussailles, ronces, chemin impraticable, absence de rambardes, sans parler de l’espace de stationnement qui est réduit à sa plus simple expression.

La mairie de Mandailles, 191 habitants:

MANDAILLES MLM9809

Les pelouses, un cauchemar à entretenir, mais on peut améliorer.

L’été 2018 a été fatal à beaucoup de pelouses. A cette occasion, les plantes parasites de la pelouse se voient encore mieux et contrairement à l’herbe, elles résistent et constituent le seul tissu végétal. 

Nous allons examiner ces plantes. Il y en a quatre principales:

  • le lierre rampant,
  • la porcelle (hypochaeris radicata) , genre de pissenlit épais surmonté d’une longue fleur jaune (une vraie plaie envahissante)
  • la piloselle, surmontée d’une petite fleur jaune ressemblant à la fleur de pissenlit
  • le bugle rampant,
  • un trèfle rampant dont je n’ai pas trouvé le nom scientifique ou commun mais qui ressemble à ceci:

MLM_7189

Resized_20180814_113242_001_6090

Le stolon de ce trèfle devient noir et cassant par fortes chaleurs

Ces plantes parasitent les pelouses au point d’étouffer l’herbe. Il faut dire que la plupart du temps on leur facilite la tâche en coupant l’herbe à ras ce qui accentue le développement des plantes rampantes. Nous contribuons à leur développement. Du reste elles se trouvent presque exclusivement sur nos pelouses.

Sans avoir pour objectif une pelouse anglaise, on peut très sérieusement améliorer les choses en procédant ainsi.

Si la surface n’est pas trop importante il faut se débarrasser manuellement de ces plantes. Le trèfle rampant avec ses longs stolons est assez facile à éradiquer, comme le lierre rampant, il suffit de trouver la tige et de tirer. La porcelle nécessite d’arracher la racine avec un tire racine car si celle-ci est coupée, elle repart trois semaines plus tard. La racine est d’autant plus forte et longue que l’été fut sec et que la plante est allée chercher l’humidité en profondeur. Il est préférable de travailler lorsque le sol est humide. La piloselle est très dense, comme le bugle, petite sans beaucoup de prises sous la main. Un désherbant (sans glyphosate) l’altère en la desséchant. On peut aussi la brûler avec du feu ou bien avec de l’eau très chaude, également valable sur la porcelle de petite taille car l’eau même brûlante ne détruit pas complètement la racine profonde, plus dure qu’une racine de pissenlit.

Sauf si vous souhaitez refaire complètement votre gazon, vous ne parviendrez pas à éradiquer totalement ces plantes surtout si vos voisins ne font rien.

En dehors de ces arrachages, il y a des choses essentielles pour améliorer durablement le gazon.

Comme il n’est pas toujours possible de le laisser pousser, au risque d’être envahi, la seule solution pour le régénérer est de semer régulièrement de nouvelles graines. Le gazon se comporte en effet comme une céréale, c’est à dire que si vous le laissez pousser des graines vont se former, qui à maturité, vont se disperser et reformer de l’herbe. Les nouvelles techniques de coupe lors des fenaisons précoces et répétées réduisent l’apport naturel en graines non seulement dans les champs mais aussi dans les jardins situés à proximité des champs et laissent la part belle au développement des parasites du gazon. 

Je sème à la volée des graines de gazon, il n’en faut pas beaucoup (1), par temps humide au printemps (mars/avril) et depuis que je procède ainsi tous les ans, la pelouse est nettement plus belle. La coupe n’est pas rase mais à 5 cm. De cette manière, sans prétendre à un gazon britannique, il y a moins de plantes parasites qui manquent de lumière pour se développer, l’herbe ayant pris la place. 

(1) pour une surface gazonnée de 350 m2 j’utilise un sachet prévu pour 80/100 m2.

Pas de chance pour la station vélib de la piscine des Tourelles

Resized_20180911_154855_001_5743

Resized_20180911_154900_001_4138

Encore des soucis avec cette station qui n’a jamais bien fonctionné. Longueur des travaux, gestion des bicyclettes, maintenance….depuis un an elle est en souffrance. Photos prises le 11 septembre 2018 qui permettent de découvrir un nouveau mot: BORNETTE. Le ridicule est en effet sans bornes….

La saga de cette station sur mon blog:

https://mlmpages.wordpress.com/2018/06/20/velib-sans-aucun-velo/

https://mlmpages.wordpress.com/2018/03/14/une-station-velib-bien-malade/

https://mlmpages.wordpress.com/2018/02/16/la-petite-station-velib-piscine-des-tourelles-xx-eme-arrondissement/

https://mlmpages.wordpress.com/2017/10/17/et-on-casse-les-stations-velib/

Un si beau village, Belliac, commune de Saint-Simon (Cantal)

MLM_7165cor

Belliac, patrie de Gerbert (946-1003), grand scientifique, devenu pape (Sylvestre II) en 999, est un joli village de la commune de Saint-Simon. Et comme beaucoup de villages de France, les poubelles ont été placées bien en vue des visiteurs. Je me demande à quoi pensent les élus quand ils font de tels choix.  

Sur le même sujet:

https://mlmpages.wordpress.com/2017/09/13/leglise-de-les-cuns-lozere/

 

Des aménagements jamais achevés…

MLM_7424MLM_7425

Les villes et les villages de France regorgent de ces gaines qui sortent de terre durablement. C’est inesthétique. Celles-ci, photographiées à Saint-Julien de Jordanne dans le Cantal, sont présentes depuis plus de dix ans. Du reste, on voit que les intempéries ont fait leur oeuvre de grignotage. Que font les élus qui ont très probablement diligenté ces travaux ? On peut se demander si la réduction des subventions n’est pas une bonne chose.

Une pollution typique de nos campagnes, la ficelle à lieuse en polyamide

Les urbains ont les mégots, les ruraux ont la ficelle à lieuse.

A de très nombreuses occasions, lors de mes vacances dans le Cantal, j’ai constaté la présence de ficelles à usage agricole abandonnées  sur les bords des routes, des chemins et des haies. Comme ces ficelles ne se décomposent pas au fil du temps, en raison de leur composition en polyamide, elles envahissent la campagne. Utilisées à l’origine pour lier les bottes de paille ou de foin, elles trouvent des applications secondaires dans les clôtures et divers bricolages quand ce n’est pas pour parquer les bestiaux. Elles sont bleues, vertes, blanches, oranges…On se demande comment les agriculteurs faisaient autrefois sans cette ficelle.

 

MLM_7423MLM_7422MLM_7122MLM_6941