Equiper un soufflet Pentax M42 pour un appareil photo Nikon

Un Nikon D700 monté sur un soufflet Pentax M42 avec un objectif Nikkor.

D’un côté je dispose de matériel Nikon, boîtiers et objectifs, de l’autre je dispose d’un soufflet Pentax M42 de bonne qualité. Mais il est conçu pour du matériel Pentax. Parfois je monte ce soufflet sur un Pentax K5 avec la bague Pentax bien connue (M42/K) en ajoutant des objectifs d’agrandisseur, 50 et 80 mm. Je n’ai pas d’objectif macro en monture M42.

L’idée m’est venue naturellement d’adapter ce soufflet à la monture F de chez Nikon car les soufflets Nikon, PB4 et 6 sont très chers en occasion et le soufflet Pentax est bien conçu. D’abord j’ai pensé déposer les bagues arrière et avant et les remplacer par des bagues compatibles avec la fixation Nikon. Il se trouve que si la bague arrière – côté boitier – est amovible pour régler l’orientation du boîtier avec une sorte de queue d’aronde, la bague avant qui reçoit l’objectif est indémontable de l’extérieur. J’ai fini par abandonner cette piste gardant toujours en tête ce projet pour mes travaux photographiques.

Platine avant indémontable M42
Emplacement de la platine arrière
Platine arrière déposée, c’est sur elle que nous allons fixer les deux bagues de l’image suivante

Jusqu’au jour où consultant le web,  j’ai noté qu’il existait des bagues d’adaptation pour mon projet. D’abord pour la platine arrière, une bague boitier Nikon / objectif M42 sans élément optique, ensuite pour la platine avant une bague M42 / objectif Nikon. Vu le prix je ne risquais pas grand chose.

A gauche une bague allonge M42 d’origine Edixa, à droite la bague Nikon/M42
Bague pour objectif Nikon se montant sur la platine avant avec le côté M42 sur l’image suivante

Une fois les bagues installées, je rencontrais un problème imprévu. Le montage d’un boitier Nikon FX (D600) plus volumineux qu’un Pentax nécessite un bague intercalaire de 4 à 5 millimètres pour ne pas que le boîtier butte sur la platine arrière du soufflet. Il existe je crois le même problème avec le PB6 de Nikon. Pour écarter le boîtier une bague M42 de faible épaisseur fait l’affaire mais on peut aussi installer une bague F genre PK 11 ou 12 de marque Nikon ou autre. Il faut savoir que plus la bague est épaisse plus le tirage est allongé sans possibilité de le régler.

Voici le soufflet prêt à recevoir un boitier Nikon et un objectif Nikkor

Voilà donc comment modifier à bon compte un soufflet M42 pour un équipement Nikon, boitier et objectif.

Depuis, suite aux échanges que j’ai eus dans divers forums, j’ai étudié la question de l’adaptation de soufflets M42 à d’autres marques. En fait tout est conditionné par l’existence de bagues adaptatrices à l’instar de celles que j’ai trouvées. Pour Nikon et Canon on trouve des bagues pour les platines avant et arrière en M42. Mais un avantage de ce mécano est la possibilité de panacher du matériel. On peut par exemple conserver la monture M42 sur la platine avant avec un objectif approprié en montant l’ensemble sur du Sony monture Nex ou Alpha voire du Canon.

Quant aux soufflets Konica, Contax, Minolta MD, Canon, Leica ou Olympus malgré leurs grandes qualités les solutions passent par l’existence des bagues appropriées au boitier et à l’optique. Franchement si vous voulez monter un soufflet Contax avec un objectif macro Olympus sur un Nikon, ça risque d’être difficile.

La place de la République, parlons-en…

Le sol de Paris est révélateur du manque d’entretien patent, au détriment d’aménagements discutables. Mais qu’ils soient justifiés ou non, ces travaux sont mal réalisés par des entreprises éphémères et qui utilisent des matériaux de piètre qualité mis en oeuvre sans compétences ni expériences. C’est le cas de la place de la République dont le dallage certes malmené par les sempiternelles manifestations et les skate-boarders, se descelle, se délite….Des centaines de mètres carrés sont à reprendre tant sur la zone réservée aux piétons que sur la voie nord.

Horodateurs parisiens

Il y en a comme ça des centaines en attente de la fameuse intervention qui consistera probablement à raser ce qui dépasse. Ces signalisations ont été posées lors du démontage des horodateurs il y a maintenant plus de deux ans. Elles sont régulièrement cassées et remplacées. C’est un exemple de l’évolution de notre voirie sous la mandature hidalgienne en constante effervescence.

Des stations vélib pour lutter contre les automobiles

Au cours de ma promenade du 4 septembre, je croise cette pancarte rue du Borrégo dans le XX ème. Encore un chantier « Hidalgo » me dis-je ! Or il ne faut pas aller bien loin pour s’apercevoir que la quasi totalité des stations vélib du quartier sont désespérément vides de tout vélo. Evidemment, on imagine mal notre maire gravir les pentes de Belleville ou de Ménilmontant lors de ses sorties médiatiques.

J’ai pris quelques clichés le même jour, rue de Ménilmontant, avenue Gambetta, dans un rayon de 250 mètres, environ.

Rue de Ménilmontant
Rue de Ménilmontant à deux pas de la précédente
Avenue Gambetta, près du métro Pelleport
Avenue Gambetta près du métro Saint-Fargeau
Rue de Romainville, près du métro Télégraphe.

L’objet de ces installations est de réduire les places de stationnement dans ce quartier, plus que d’offrir le service vélib à ceux qui en auraient besoin puisque les stations sont vides. Et pendant ce temps la place Gambetta est toujours en chantier et les ornières se creusent dans nos rues….

Voir sur ce sujet un article précédent:

https://mlmpages.wordpress.com/2019/03/19/la-station-velib-de-la-piscine-des-tourelles-est-enfin-ouverte-apres-17-mois-de-fermeture/

Place Martin Nadaud (Paris XX ème) du grand gaspillage

A l’instar du reste de Paris l’équipe municipale du XX ème ne veut pas être en reste. La place avait déjà été peinte il y a quelques années, puis dans l’hiver, le sol avait été re-goudronné normalement. C’était sans compter sur les mécènes parisiens qui ont décidé de peindre la place de ces bandes colorées. On ne sait pas à quoi cela ressemble, à une piste d’envol ou au drapeau du Vénézuela….Et pendant que certains s’adonnent à la peinture des sols, les nids de poule fleurissent. Sous cette mandature Paris aura vraiment été dénaturé par ceux qui très probablement réclament la reconstruction de Notre Dame à l’identique !